Choisir son AAPPMA.

Choisir une AAPPMA :

C'est contribuer à son bon fonctionnement

C'est lui donner les moyens d'assurer ses missions statutaires.

Pour faire simple, plus les sociétaires sont nombreux plus il est possible de leur fournir des activités variées de pêche tels les lâchers sur nos rivières et lacs et plus elle peut mieux gérer son activité générale.

En allant voir la rubrique parcours, vous pourrez voir toutes les possibilités de pratiquer votre loisir pêche sur les quatre rivières et les quatre lacs que nous gérons.

Il s'agit aussi de participer activement à la protection des milieux aquatiques, par la lutte contre le braconnage qui transformerait les secteurs en déserts piscicoles et aussi

Lutter contre la pollution des eaux ou toute autre cause qui aurait pour conséquence la destruction, la dégradation des zones essentielles à la vie du poisson.

Enfin, il faut organiser la surveillance, la gestion et l'exploitation équilibrée des droits de pêche dans le cadre des orientations départementales de gestion piscicole des milieux aquatiques à partir des informations transmises par la fédération départementale.

PATRIMOINE

Chaque pêcheur se doit d’être le garant de la qualité environnementale en veillant sur l’état sanitaire des cours d’eau, des lacs et des étangs.

Ce ne sont pas uniquement les membres du CA qui sont en charge de veiller sur la propreté. Il appartient à chacun d’entre nous de signaler des abus de propriété, des pompages illicites, des déversements douteux, des soupçons de dysfonctionnement des stations d’épuration, barrages, détournements et surtout les cas flagrants de pollution.

Les fleuves, rivières et ruisseaux sont hélas trop souvent considérés comme des égouts, des poubelles charriant divers déchets, nitrates ou pesticides. Il est vrai qu’en la matière, le laxisme est très souvent de règle et contrairement à l’adage,  les pollueurs ne sont pas souvent les payeurs ! Nous l’apprenons chaque jour à nos dépens.

Chacun doit s’investir et montrer l’exemple en ne jetant pas les boîtes d’appât, d’asticots et autres teignes, canettes ou bouteilles plastiques, fils de pêche emmêlés, comme nos bords de lacs et rivières en sont pleins ! Nous sommes les premiers concernés par la qualité des eaux et des abords, alors agissons !

Cela passe par l’éducation à l’environnement que nous diffusons à l’école de pêche !

La situation actuelle est très critique et il est grand temps que les AAPPMA s’unissent pour s’attaquer au problème.

Nos actions :

  • Nettoyages des abords des lacs et de certains ruisseaux
  • Lutte contre les espèces invasives (lagarosiphon, jussie, poisson-chat, perche-soleil, écrevisse de Louisiane, grenouille taureau), contrôle des étiages et de la qualité de l’eau avec les communes et les techniciens de la fédération ou de la communauté de communes de Montesquieu.

Action de communication (articles pour sensibiliser lors des pollutions) et campagne d’information à l’école de pêche et lors des manifestations. (Par exemple: Panneaux sur les espèces invasives).